Si la toison est trop sale ou si on veut la teindre, la teinture ne prenant que sur une laine parfaitement dégraissée, l'étape suivante est :

Le lavage


          Il y a différentes méthodes, selon la race du mouton et le degré de saleté de la toison :

- Pour les mouton primitifs comme les Ouessants, Shetlands... Trempage d'une semaine à l'eau de pluie, puis rinçage.
Expliqué en détail
par une spécialiste des Ouessants, ici

- Pour les autres moutons :
     * Lavage à l'eau chaude avec des cristaux de soude et (ou) du produit à vaiselle, genre
        MiniMir, ou du savon.

     * Trempage d'une semaine à l'eau de pluie avec un peu de détergent.
     * Une autre méthode.
     * Celle que j'utilise, non sans risque, mais on est fainéante ou on l'est pas {$default_grin_smiley} : Dans un
        grand filet à linge, après trois ou quatre
rinçages à l'eau froide, lavage à la machine sur
        programme "laine" à l'eau froide avec du MiniMir. Elle convient pour une toison
        modérément sale mais n'est pas suffisante pour une toison qui a les bouts des mèches
        collés comme celle-ci :

toison_sale

          Et bien d'autres méthodes, chacun et chacune ayant ses astuces. Nombreux fils sur ce sujet, ainsi que sur le cardage et peignage, dans cette section du Forum du Filage.

          Dans tous les cas, pour ne pas faire feutrer la laine, il est extrêmement important de laver et rincer avec de l'eau à même température. La laine ne supporte pas les chocs thermiques. Il faut aussi ne pas frotter vigoureusement mais plutôt presser délicatement, voire juste laisser tremper.

          Un bricolage très pratique, double fonction : séchoir à laine, fermé et table de tri, ouvert.

sechoir_2

sechoir